Partager email Courriel
Imprimer

Diabète

Le diabète augmente les risques d’hypertension artérielle, d’athérosclérose (rétrécissement des artères), de maladie coronarienne et d’AVC, surtout si vos taux de sucre (glycémie) sont mal contrôlés. Le diabète peut causer des problèmes circulatoires en endommageant les vaisseaux sanguins.
Les femmes diabétiques sont plus susceptibles de subir des crises cardiaques, de l’angine (douleurs thoraciques) ou de devoir subir une chirurgie cardiaque que les hommes diabétiques. Bien que les causes ne soient pas encore tout à fait connues, il semblerait que ce soit attribuable à l’interaction entre les hormones féminines, le sucre dans le sang et l’insuline.

   

Qu'est-ce que le diabète?

Le diabète se développe quand votre organisme ne produit plus suffisamment d’insuline ou n’utilise pas efficacement l’insuline qu’il produit. Votre organisme a besoin d’insuline pour transformer le sucre en énergie.

Quels sont les types de diabète?

  • Diabète de type 1 – se développe habituellement chez les enfants, les adolescents, les jeunes adultes et même les personnes dans la trentaine. Le pancréas cesse de produire l’insuline dont l’organisme a besoin pour transformer le sucre en énergie. Ce type de diabète se traite à l’insuline (10 % des diabétiques sont de type 1).
  • Diabète de type 2 – survient lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou que l’organisme n’utilise pas efficacement l’insuline produite. Ce type de diabète apparaît souvent chez les adultes ayant un surplus de poids (90 % des diabétiques sont de type 2).
  • Diabète de grossesse – se produit chez 2 à 4 % des femmes au cours de la grossesse et disparaît après la naissance du bébé. Ce type de diabète peut augmenter les risques de voir se développer le diabète plus tard chez la mère et l’enfant.

Qu’est-ce que le prédiabète?

Le prédiabète survient lorsque les niveaux de glucose dans le sang sont presque aussi élevés qu’en présence de diabète. On appelle souvent ce problème intolérance au glucose ou hyperglycémie modérée à jeun.

Le prédiabète n’annonce pas nécessairement le diabète. Il peut cependant indiquer un risque accru de diabète éventuel. Si vous souffrez de prédiabète, consultez votre médecin afin de savoir à quelle fréquence votre glycémie doit être surveillée.

En choisissant un mode de vie sain, comme le contrôle du poids, une saine alimentation et l’activité physique, on peut éviter de souffrir éventuellement de diabète.

Qui court des risques de diabète et qui devrait faire mesurer sa glycémie?

Le diabète de type 1 est habituellement diagnostiqué chez les moins de 30 ans, le plus souvent au cours de l’enfance ou de l’adolescence. Il est habituellement causé par une réaction auto-immune, qui fait que l’organisme attaque ses propres cellules pancréatiques pour des raisons encore inconnues, ce qui réduit la quantité d’insuline produite par l’organisme. Ce type de diabète n’est pas causé par une trop grande consommation de sucre. Il n’existe présentement aucun moyen sécuritaire et efficace de prévenir ce type de diabète.

Le diabète de type 2 est plus répandu chez les 40 ans et plus, mais malheureusement, on le rencontre maintenant chez des personnes plus jeunes, même chez des enfants. La plupart de ces enfants proviennent de groupes ethniques affichant des risques plus élevés, spécialement les personnes d’origine autochtone, hispanique, africaine et asiatique.

Les personnes de plus de 40 ans devraient faire vérifier leur glycémie à jeun tous les trois ans afin de dépister le diabète. Si vous avez un ou plusieurs facteurs de risque associés au diabète parmi les suivants, votre glycémie devrait être vérifiée plus souvent. De même, toutes les femmes enceintes devraient subir un dépistage après 24 à 28 semaines de gestation ou plus tôt si elles affichent un ou plusieurs facteurs de risque associés au diabète (voir page suivante).4 Bien que vous ne puissiez pas changer votre âge ou vos antécédents génétiques, vous pouvez éliminer ou contrôler plusieurs facteurs de risque en adoptant un mode de vie sain et au besoin, en prenant certains médicaments. En réduisant vos facteurs de risque, vous réduisez vos chances de développer le diabète de type 2 ainsi que ses complications, comme les maladies du cœur et les AVC.

Les facteurs de risque associés au diabète de type 2 comprennent :

  • L’âge(plus de 40 ans)
  • Un membre de la famille (mère, père, frère ou sœur) atteint de diabète de type 2
  • L’appartenance à certains groupes ethniques à haut risque de diabète de type 2, notamment la population autochtone, sud-asiatique, asiatique, africaine ou hispanique
  • Le prédiabète ou valeur légèrement élevée de glycémie, mais pas suffisamment élevée pour être considéré comme du diabète
  • Les maladies vasculaires (maladie des vaisseaux sanguins)
  • Le diabète gestationnel (diabète en cours de grossesse)
  • Le fait d’avoir donné naissance à un gros bébé (bébé pesant plus de 4 kg ou 9 lb)
  • L’hypertension artérielle (pression artérielle élevée)
  • L’hypercholestérolémie (taux élevé de cholestérol sanguin)
  • Le surplus de poids
  • L’obésité abdominale (tour de taille imposant)
  • Le syndrome des ovaires polykystiques
  • La schizophrénie
  • Les acanthosis nigricans (taches cutanées sur la peau ou sur les grands plis que l’on retrouve aux endroits tels les aisselles)

Bien que vous ne puissiez pas changer votre âge ou vos antécédents génétiques, vous pouvez éliminer ou contrôler plusieurs facteurs de risque en adoptant un mode de vie sain et au besoin, en prenant certains médicaments. En réduisant vos facteurs de risque, vous réduisez vos chances de développer le diabète de type 2 ainsi que ses complications, comme les maladies du cœur et les AVC.

Que puis-je faire pour réduire mes risques?

Si vous souffrez de diabète, la meilleure façon d’en réduire l’impact sur votre santé est de contrôler vos autres facteurs de risque.

  • Si vous êtes âgé de 40 ans ou plus et avez des antécédents familiaux de diabète, d'excès de poids, d'hypertension ou d'hypercholestérolémie, demandez à votre médecin de vérifier vos niveaux de sucre sanguin.
  • Atteignez et conservez un poids santé.
  • Demandez à votre médecin de vous référer à un diététicien professionnel afin d’adopter une alimentation saine.
  • Collaborez étroitement avec votre équipe de soins de santé afin de définir vos objectifs de glucose sanguin et connaissez vos niveaux cibles.
  • Apprenez à surveiller votre glycémie et parlez-en à votre médecin si vous ne pouvez la contrôler.
  • Devenez physiquement actif. Avec votre médecin, préparez-vous un programme qui vous convient.

Dernière révision en août 2013.
Modifié pour la dernière fois en juillet 2014.