Partager email Courriel
Imprimer

Athérosclérose

Tout comme l’eau dans un boyau d’arrosage, le sang circule dans les artères pour apporter l’oxygène et les substances nutritives aux organes. L’athérosclérose apparaît lorsque vos artères sont obstruées par des dépôts adipeux (appelés plaque), elles perdent leur élasticité et rétrécissent; la circulation du sang se trouve alors ralentie ou bloquée.

La plaque est une substance collante et jaunâtre composée de corps gras tels que le cholestérol, le calcium et les déchets des cellules. L’athérosclérose est un problème de santé qui se forme lentement et progressivement, et qui peut débuter dès l’enfance. La plaque peut se déposer partout dans l’organisme, mais elle affecte surtout les artères de grande et moyenne dimensions.

Causes
Athérosclérose, maladie du cœur et AVC
Facteurs de risque
Symptômes
Diagnostic
Traitement

Causes

Les causes de l’athérosclérose sont complexes et ne sont pas encore totalement élucidées. On croit que l’athérosclérose débute lorsque la paroi interne de l’artère est endommagée. La paroi des vaisseaux sanguins réagit à cette blessure en déposant des corps gras comme le cholestérol, le calcium et autres substances contre la paroi interne de l’artère.

Cette accumulation de plaque entraîne un rétrécissement progressif des vaisseaux sanguins et nuit par le fait même à l’écoulement du sang. Dans certains cas, il arrive que la plaque se défasse et mène à la formation d’un caillot sanguin qui peut rester sur la surface endommagée ou se déplacer dans la circulation sanguine, empêchant le sang de bien se rendre aux organes. Il est possible que le caillot se rende également à d’autres parties du corps, où il bloque alors la circulation du sang.

L’athérosclérose, les maladies du cœur et l’AVC

L’athérosclérose est un problème lié à la maladie coronarienne, à l’AVC et à d’autres troubles encore. Selon l’artère touchée, vous pourriez être atteint(e) de :

Maladie coronarienne. Si les artères qui apportent le sang au cœur se rétrécissent ou se bouchent, la circulation sanguine vers le cœur risque de ralentir ou même de s’arrêter. La maladie coronarienne peut causer une angine ou une crise cardiaque. Chacun des problèmes cardiaques qui sont causés par l’athérosclérose fait partie de la catégorie des syndromes coronariens aigus.

Maladie de l’artère carotide. Si les artères de votre cou se rétrécissent ou se bouchent, la circulation sanguine vers le cerveau risque de ralentir ou même de s’arrêter. Il est également possible qu’un caillot sanguin se rende jusqu’au cerveau par les artères et y bouche des vaisseaux sanguins, ce qui pourrait déclencher un AVC ou un mini-AVC (ICT).

Maladie artérielle périphérique (MAP). Si les artères de votre bassin, de vos jambes ou de vos bras se rétrécissent ou se bouchent, vous risquez de contracter une maladie artérielle périphérique (MAP) et, ainsi, de sentir des douleurs musculaires et des crampes quand vous marchez ou quand vous faites de l’activité physique. Ce peut être le premier signe qu’il y a athérosclérose ailleurs dans le corps. Dans certains cas, la MAP touche également les artères qui apportent le sang à la tête, aux reins et à l’estomac, il est donc possible qu’elle entraîne un AVC ou des lésions à des organes. Apprenez-en davantage au sujet de la MAP sur le site de l’American Heart Association et de la Vascular Disease Foundation. (Note : sites en anglais seulement)

Anévrisme. L’athérosclérose peut causer un anévrisme, c’est-à-dire une dilatation d’une partie affaiblie de la paroi d’une artère. Cette dilatation peut éclater et causer un saignement à l’intérieur du cerveau. L’éclatement d’un anévrisme dans l’aorte (la plus grosse artère du cœur) peut être fatal.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de l’athérosclérose sont l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, le diabète, l’obésité (augmentation de l’IMC ou tour de taille), un régime alimentaire à teneur élevée en lipides et les antécédents de maladie du cœur. Découvrez comment vous pouvez réduire vos risques.

Symptômes

Dans certains cas, l’athérosclérose ne provoque aucun symptôme jusqu’à ce qu’elle soit suffisamment avancée pour obstruer un important vaisseau sanguin. Si le blocage se produit dans une des artères du cœur (artères coronaires), il causera de l’angine (douleurs thoraciques). En progressant dans les artères coronaires, l’athérosclérose peut provoquer une crise cardiaque et si elle se développe au niveau du cerveau, elle peut entraîner un accident vasculaire cérébral (AVC).  

Diagnostic

L’athérosclérose peut être diagnostiquée à l’aide des examens suivants :

Angiographie
Analyses sanguines
Échographie Doppler
Électrocardiogramme (ECG/EKG)
Examen physique

Traitement

Votre médecin traitera votre athérosclérose en vous proposant certaines modifications à vos habitudes de vie, par la prise de médicaments, la chirurgie ou d’autres interventions.  

Mode de vie
Il est possible de réduire vos risques d’athérosclérose, de maladies du cœur et d’AVC en connaissant et en maîtrisant votre pression artérielle, votre diabète et votre taux de cholestérol. Il importe aussi de mener une vie saine en évitant la fumée, en pratiquant des activités physiques, en adoptant une saine alimentation faible en lipides, spécialement en lipides saturés et en gras trans, en atteignant et en conservant un poids santé, en limitant sa consommation d’alcool et en réduisant son niveau de stress.

Médicaments
Le médecin pourrait prescrire des médicaments afin de réduire les taux de lipides et de cholestérol dans votre sang, ou pour contrôler votre pression artérielle. Afin de réduire les risques de formation de caillots sanguins, on prescrit parfois des antiplaquettaires ou anticoagulants. Pour en savoir plus sur les médicaments.

Chirurgie et autres interventions
Le médecin peut suggérer de procéder à certaines interventions afin de corriger votre état de santé. Il peut s’agir de :

Intervention coronarienne percutanée (ICP et angioplastie et pose de tuteur)
Endartériectomie de la carotide (chirurgie pour retirer la plaque qui se trouve dans l’artère carotide) 
Chirurgie de pontage coronaire

Modifié pour la dernière fois en août 2013
Dernière révision en août 2013.