Partager email Courriel
Imprimer

ARA, antagonistes (ou inhibiteurs) des récepteurs de l’angiotensine II

Les ARA (abréviation d’antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II) sont principalement utilisés pour traiter l’hypertension artérielle et l’insuffisance cardiaque. Ils agissent aussi bien que les inhibiteurs de l’ECA contre l’hypertension artérielle, mais pourraient vous convenir davantage si les inhibiteurs de l’ECA vous occasionnent des effets secondaires.

Comment agissent ces médicaments?
Les ARA bloquent l’action d’une enzyme appelée angiotensine II, qui cause le resserrement des vaisseaux sanguins. Lorsque vous utilisez un ARA, vos vaisseaux sanguins se détendent, ce qui réduit votre pression artérielle.

Comment prendre ces médicaments?
Il est très important de prendre vos ARA régulièrement, tel que prescrit par votre médecin. Consultez toujours votre médecin pour obtenir des renseignements spécifiques sur l’utilisation de vos médicaments. Avec l’hypertension artérielle, le fait de vous sentir bien ne constitue pas un indicateur fiable pour déterminer si vous avez besoin ou non de votre médicament. Ne cessez pas de prendre vos médicaments si votre pression artérielle revient à la normale. Vous devez continuer à les prendre pour contrôler votre pression artérielle.

Que devrais-je éviter si je prends ces médicaments?
Les décongestionnants et plusieurs remèdes en vente libre contre la toux et le rhume peuvent faire augmenter la pression artérielle. De plus, certains médicaments comme l’ibuprofène peuvent faire augmenter la pression artérielle. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour connaître les médicaments et les choses à éviter lorsque vous prenez ces médicaments. Les ARA peuvent faire augmenter votre taux de potassium, évitez donc de prendre des suppléments de potassium à moins que votre médecin n’ait déterminé que vous en aviez vraiment besoin.

Que faire si je prends d’autres médicaments?
Certains médicaments sur ordonnance ou sans ordonnance peuvent interagir avec les ARA, consultez donc votre médecin pour connaître toutes les interactions potentielles. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène, le naproxen et l’indométacine peuvent faire augmenter la pression artérielle de certaines personnes traitées aux ARA.

Informez toujours votre médecin si vous prenez d’autres médicaments, qu’ils soient sur ordonnance ou non, en vente libre ou des produits de santé naturels (vitamines et minéraux, remèdes à base de plantes, remèdes homéopathiques, remèdes traditionnels comme les remèdes traditionnels chinois, probiotiques et autres produits tels que les acides aminés et les acides gras essentiels).

Quels en sont les effets secondaires les plus fréquents?
Les médicaments qui réduisent la pression artérielle peuvent causer des étourdissements. Si vous vous sentez souvent étourdi ou affaibli, votre pression artérielle est peut-être trop basse. Prenez le temps de discuter avec votre médecin de tous les effets secondaires que vous ressentez. Parfois, le simple fait de changer de position plus lentement (en vous levant ou en vous allongeant) réduira vos étourdissements.

Modification du mode de vie
Une alimentation saine et pauvre en lipides, spécialement en lipides saturés et en gras trans, une vie sans fumée, une consommation réduite d’alcool, de l’activité physique et une réduction de votre niveau de stress sont aussi des mesures importantes pour diminuer les risques de maladies du cœur. Consultez votre professionnel de la santé pour savoir comment réussir à changer votre mode de vie.

Pour de plus amples renseignements
Santé Canada fournit de l’information sur la santé et médicale pour aider les Canadiens et Canadiennes à maintenir et améliorer leur santé. Apprenez beaucoup plus au sujet de l’utilisation sécuritaire des médicaments
Innocuité et efficacité des médicaments génériques et Achat de médicaments par l’entremise d’Internet.

Base de données sur les produits pharmaceutiques fournit des informations sur les médicaments commercialisés au Canada.

MedEffet Canada fournit des avertissements de sécurité, des mises en garde et retraits au sujet de la santé publique.

Votre ministère de la santé fournit aussi des ressources utiles sur la santé dans votre province ou territoire. Par exemple, l’Ontario a MedsCheck un programme qui fournit des consultations gratuites avec le pharmacien sur l’utilisation sécuritaire des médicaments. La Colombie-Britannique a une page web sur les soins de santé des personnes âgées qui fournit des informations au sujet de programmes de santé importants.

Modifié pour la dernière fois en juillet 2011
Dernière révision en a juillet 2011